THE malaigits

MALAIGITS-GRISOLLES (2-2) et MALAIGITS-AUSSONNE (9-4)

JINGLE BELLS...
jeudi 2 janvier 2014 par pierremedous

Avant toute chose, qu’il me soit permis de m’excuser pour le retard pris dans la rédaction des compte rendus des derniers matchs, tâche noble et primordiale qui me revient depuis de longues années, et dont je me suis éloigné ces dernières semaines.

Dissipons dès à présent un éventuel malentendu : ce défaut n’est pas lié à un désintérêt grandissant pour les performances des Malaigits, chacun sait que le niveau de l’équipe ne cesse de s’élever et de l’avis même des consultants télévisuels, on se demande même où tout cela va s’arrêter. Il ne s’agit pas non plus de la manifestation d’une réprobation à l’égard de mon statut dans le club et du manque de reconnaissance évident dont je fais l’objet, même s’il y aurait beaucoup à dire sur les malheureux 5000 euros mensuels de mon indemnisation forfaitaire en tant que secrétaire à vie, et sur le misérable 4x4 Mercedes qui me tient lieu de véhicule de fonction depuis plus de deux ans. Et qu’on ne vienne pas me soutenir que l’abonnement gratuit au salon de massage « Les mains du bonheur », concédé de mauvaise grâce par le bureau depuis septembre, compense de quelque manière que ce soit le ridicule de ces émoluments…

Non, c’est autre chose…En fait, à l’instar de beaucoup d’écrivains talentueux et adulés, je me suis trouvé confronté à l’angoisse de la page blanche. Tout d’un coup. Ca s’est passé comme ça : en rentrant du match contre Aussonne, il y a un mois, après avoir déposé Marco qui s’était endormi dans la voiture comme à son habitude, je me suis rué sur mon ordinateur, impatient de mettre par écrit les exploits de tous ces joueurs galactiques qui composent l’effectif des Malaigits ! Je l’allume, je m’installe, et là…paf. Le blanc antenne. Je ne savais pas quoi écrire…

Au début, je ne me suis pas affolé. Ca m’est déjà arrivé, et en général il suffit que je pense à Alain et l’inspiration me revient. Sauf que là, que dalle. Donc j’ai patienté, puis voyant que le problème persistait, j’ai décidé de faire retraite au monastère bénédictain de St Ancelme de l’enfant Jésus pendant 15 jours, cherchant dans l’ascétisme et le recueillement les sources d’une nouvelle inspiration. Pendant 15 jours je me suis astreint à la méditation, me nourrissant de fèves crues et de figues, me lacérant le dos chaque soir avec des ronces, dormant nu sur le sol de pierre de ma cellule et parcourant à genoux le chemin semé de graviers qui reliait le dortoir à la chapelle. Mais mes efforts ne furent pas vains, car un dimanche, en plein milieu de la prière de complies, alors que frère Jacques faisait monter le Dies Irae de sa belle voix modulée, j’ai eu une illumination !! Le soleil filtrait à travers les vitraux représentant St Haribo offrant des fraises et des carambars aux pharisiens, et soudain tout m’est apparu ! La beauté aérienne des courses de Caniche, les lancers en touche gracieux d’Helmut, les fausses feintes de passe si fluides et élégantes de Lolo, les charges dévastatrices de Bifteck, ou bien encore les crochets fulgurants de Bidibulle ! L’exceptionnelle destinée de cette équipe m’apparaissait à nouveau ! J’allais enfin pouvoir écrire ce putain de CR…

Certains esprits forts (je les entends d’ici) vont cependant grincer et faire remarquer que de toute façon, le coup de la page blanche, ça peut pas être un problème de mémoire puisque dans les CR tout est inventé ou presque, et que l’auteur aurait très bien pu ne pas y être que ça reviendrait au même et patati et patata !

C’est pas faux ceci étant. Mais il faut quand même que je me souvienne qui était présent et qui était l’adversaire. Et toc.

Bon, maintenant que je suis lancé, profitons-en et parlons un peu de ces matchs ! Disons-le tout net dès le départ, les Malaigits montent clairement en puissance sur cette fin d’année 2013. Les résultats le prouvent et la presse s’en fait l’écho bien au-delà des frontières du canton ! Qu’on en juge :

« I Malaigitas sono sempre i meliori, surtout Didieto e Canichas » titrait récemment la Gazetta dello sporte

« Was fur ein schone equipen dieses Malaigiten, und Marco Viandeck ist sehr Kostaud » Midi Olympiken von Hamburg

“ Lolo runs like the wind, but Théo –the arrow- runs faster than Lolo and Moutous has a beautiful helmet that fits him so much ! What a team ! Hip ! Hip ! Hurrah for the Malaigits !” Exeter daily mirror

“En plus d’être bons, les Malaigits sont aussi très beaux, sauf deux ou trois…” Le Monde

Par ailleurs, preuve de notre notoriété grandissante, une vidéo de Jérôme et Guillaume en train de dédicacer des strings dans un centre commercial au Japon est visible en suivant ce lien :

https://youtube.malaigitsnakedincom...

Venons-en aux matchs à présent, et je vais tâcher cette fois de coller au plus près de l’action car on m’a fait des réflexions (si, si ) comme quoi je n’écrivais que des conneries, que je ne parlais pas du match, que je me trompais de mecs tout le temps ceci cela…donc maintenant je vais faire du commentaire de match, mais comme je ne peux pas raconter 2 matchs intégralement, j’ai choisi d’en décrire un petit bout, comme une sorte d’extrait…

MALAIGITS-GRISOLLES (22 novembre 2013)

Le coup d’envoi est donné par Lolo à 21h précise et bien entendu il le chie.

« A refaire, c’est bon, faut être sympa avec les vieux » « C’est bon, ça commence… » « Il est dans un bon jour Lolo, on va voir beaucoup de ballons… » s’exclament sportivement les joueurs.

Re-coup d’envoi, réussi cette fois, et un Grisollitain à la réception, Caniche et Didier au contact, choc titanesque, les vitres du club-house en tremblent. Ruck. Bifteck rentre en travers mais dans la règle. L’autre en face lui met un coup de boule dans les côtes dans la règle. La balle gicle pour les Grisollinois, attaque grand côté, tentative de plaquage en planche de Moutous qui chie son vis-à-vis et s’enfonce profondément dans la glaise. L’action va en touche grâce au retour de Patrice qui sort l’ailier adverse d’un tacle glissé dans la règle.

Lancer d’Helmut pour le premier sauteur qui capte le ballon d’un geste souple et élégant. La foule gémit de plaisir. Ballon porté. Déroulage. Départ de Didier, relais de Jérôme, intérieur pour l’Ampoule qui va au sol. Déblayage, la balle sort petit côté aux 30 mètres adverses, JC a un deux contre un à négocier avec Bidibulle à gauche. Il court et va pour fixer son vis-à-vis, et là tout s’embrouille, il se rend compte qu’il n’a jamais fait une passe de sa vie, alors il perd les pédales et s’empale sur le Grisollien en vomissant le ballon.

Mêlée pour les Grisollus. La balle sort, Flo croque l’ouvreur qui hurle sous la morsure et échappe le ballon. Moutous se lance en planche pour s’en saisir et le chie, s’enfonçant cependant une chaussure Grisollifontaine jusqu’à la glotte. Le jeu doit être momentanément interrompu afin de retirer la chaussure, à laquelle il manque 2 crampons que Moutous a promis de rendre puisque de toute façon il conserve toutes ses selles.

5ème minute : le match reprend sur une mêlée, départ de Flo dont le visage est maculé du sang de l’ouvreur adverse. Ruck. Stamping. Teurnoveur. Reteurnoveur. Up and under. Le receveur Grisollinou est pris sans ballon dans la règle. Pénalité pour les Malaigits. Le Grisin râle. 10 mètres de plus. Pénaltouche trouvée par Lolo le sexuel (surnom récent donné par le fan club depuis qu’il a fait ces photos pour LUI).

L’Ampoule annonce une « Calzone ». Grosse concentration de l’alignement Malaigit, on peut lire la tension sur les visages de l’Irlandais et de Bifteck. Helmut lance et la combine chie comme d’habitude, ce qui fait 68 échecs de la Calzone sur 68 tentatives.

Pub.

Voilà donc pour ce compte rendu des 5 premières minutes du match Malaigits-Grisolles, comme si vous y étiez. Pour améliorer à l’avenir la qualité de ces compte rendus, plusieurs joueurs seront équipés lors du prochain match d’une caméra embarquée sur la couge, qu’ils n’oublieront pas d’enlever en allant sous la douche car, d’une part elles ne sont pas waterproof, et d’autre part pour éviter de retrouver des vidéos embarrassantes sur internet.

En tout cas, j’espère avoir contenté les chafouins et les pisse-vinaigre, et la prochaine fois je ferai comme d’habitude parce que je vous emmerde.

Cependant, dans ma grande mansuétude, et parce qu’on est en période de fêtes, je vais quand même vous offrir un petit quelque chose : votre horoscope 2014. L’an dernier je ne l’avais pas fait car j’étais en procès avec l’association nationale des astrologues de France qui contestait ma compétence en la matière. Après un petit peu de procédure et quelques voitures piégées, le différent est aplani et cette année, j’ai pu retrouver ma collaboratrice Déborah LEUKU du magazine « La piste aux étoiles » ce qui me permet de vous présenter en exclusivité l’horoscope 2014 des Malaigits :

CAPRICORNE : Si vous êtes natifs de ce signe, vous êtes dans la merde. Désolé de commencer aussi brutalement mais là c’est net…Si vous n’êtes pas loin d’une fenêtre et qu’il fait nuit, regardez vers le nord…bon maintenant cherchez la constellation du gros Faisan (c’est l’ancien nom de celle du Capricorne), facile à reconnaître on dirait un fourgon d’UPS. Maintenant que vous voyez le fourgon, qu’est ce qui vous frappe ? Je vous aide : Vénus est en plein milieu. Et c’est pas la merde ça ? Si Vénus est en plein milieu, comment on le sort le fourgon ? Traduction concrète sur votre rôle sur le terrain : ne touchez à rien, ne vous occupez de rien, à la limite ne venez pas, ça économisera du gazole et ça limitera d’autant le réchauffement climatique. Essayez le badminton.

VERSEAU : En 2014 le verseau domine, contrairement à 2013 où on avait trouvé le verseau terne (je marque volontairement une pause correspondant au temps de réaction habituel des Malaigits lorsqu’on sollicite leur cortex de façon violente pour comprendre un trait d’esprit). Les natifs de ce signe à la con dont personne ne connait le sens, sauf les chieurs qui gagnent tous les camemberts au trivial et qui ont un magnet de Julien Lepers collé au frigo) seront donc conquérants sur le terrain, sûrs de leur fait, ils arriveront confiants dans le vestiaire et gonfleront tout le monde avec leurs rodomontades du type : « je sens que je vais marquer aujourd’hui » ou « ce soir c’est moi la clef du match ! ». Ignorez-les. Ne leur donnez pas le ballon, ou alors pour les envoyer au carton quand ils ont un vis-à-vis qui se fera un plaisir de les désosser. On les entendra moins à ces cons de Verseaux et ça fera des vacances à tout le monde.

POISSONS : Signe humide et odorant, la constellation des poissons sera traversée en 2014 par Neptune et Jupiter qui sont des fouteurs de merde notoires. Ce n’est pas bon signe (ah ! ah !). Conséquence pour les natifs de ce signe : ils vont devoir se méfier de ceux qui, dans leur entourage, essaieront de faire les mariolles. Solution possible : évitez 2014, si vous pouvez, passez directement à 2015, la cryogénie a fait de réels progrès ces derniers temps même s’il y a toujours le risque qu’on vous oublie dans le congélateur et que de futurs explorateurs ne vous retrouvent qu’en 2154 entre une pizza et un sac de nuggets. Ca vous ferait rater plein de matchs du tournoi. Par contre c’est une solution tout à fait envisageable car en principe les poissons sont habitués à la congélation.

BELIER : Le bélier est une bête à cornes (comme le signe suivant d’ailleurs) et en 2014 comme les années précédentes, les béliers devront surveiller l’emploi du temps de leur conjoint(e) afin d’éviter certains désagréments. Si votre femme vous informe le vendredi soir vers 19h qu’elle va passer la soirée chez sa copine Josette pendant que vous allez au rugby, prétextant par exemple qu’il faut qu’elle l’aide à classer sa collection d’emballages de fromages fondus, marquez un temps de réflexion et demandez des précisions sur l’urgence d’un tel déplacement. Mieux encore, téléphonez à Josette, ou demandez à son mari Raymond, qui joue au rugby avec vous, s’il a déjà entendu parler de cette collection de papier de vache qui rit et s’il sait ce que fait sa femme ce soir là (histoire qu’il n’y ait pas le feu que chez vous). Bref, méfiez-vous, être bélier c’est pas un cadeau, mais en même temps tout le monde ne peut pas avoir la chance d’être Gémeau…

TAUREAU : Encore un signe incarné par un animal cornu et couillu, ce qui ne veut pas dire que les natifs de ce signe sont tous des queutard cocus…Par contre les Taureaux sont des têtes de con et ils le resteront car Mars est pile dans la constellation du Taureau en 2014 et qu’en plus elle sera traversée à fond la caisse par la comète de Harley. Du coup, la situation sera encore plus dramatique pour les Taureaux motards (les natifs du signe, pas les bestiaux, parce que les animaux n’ont pas le droit de passer le permis moto dans l’Union Européenne) qui seront encore plus cons. Heureusement vers novembre s’en va Mars, et ça repart. Pour les natifs du signe de la Vache, si vous croisez un Taureau, rasez les murs.

GEMEAUX : Que dire de ce signe fabuleux qui n’ait pas encore été dit ? Rien…si ce n’est que les Gémeaux continueront à assumer en 2014 leur rôle naturel de leadership et à guider leurs disciples des signes inférieurs vers un avenir radieux. Aucune planète ne se trouve dans la constellation des Gémeaux en 2014, il n’y en avait pas non plus en 2013, d’ailleurs il n’y en a jamais : les planètes ne se risquent jamais chez les Gémeaux. Elles ont la trouille. Même Chuck Norris n’y va pas. Pas un papier qui traine, pas une bagnole mal garée, pas une chaussette sale, rien…Les Gémeaux, c’est la Suisse du zodiaque…

CANCER : Les Cancer sont réputés maladroits et 2014 confirmera cette propension dramatique à louper l’immanquable. Les Cancer chieront des 3 contre 1 à foison, commettront des en-avant en veux tu en voilà et tout sera à l’avenant, comme d’habitude…A côté des Cancer, les dix plaies de l’Egypte passent pour de menues emmerdes passagères à peine dignes d’être mentionnées…A la lecture de ce tableau, certains ne manqueront pas de se dire « Tiens on dirait qu’il parle de moi, pourtant je suis pas Cancer !! ». A tous ceux là je dis : d’abord vérifiez votre date de naissance (elle figure par exemple sur votre carte de fidélité Mr MEUBLE ou sur votre compte perso www.sextoysonline.com, sinon vérifiez que vous n’avez pas de Cancer parmi vos ascendants ( je ne parle pas de vos voisins du dessus mais de vos parents), ou alors tapez 1.

LION : Signe astrologique associé à la constellation du Lion qui a la forme d’une barre chocolatée. Club phare : l’Olympique Lionnais (président : Jean-Michel AULAS). Les natifs du Lion auront toujours autant de gueule en 2014, ils l’ouvriront à tout propos mais auront malheureusement toujours le même problème de mauvaise haleine. C’est ce qui arrive quand on ne bouffe que des animaux crevés en plein soleil : on pue de la gueule. Sur le terrain, les Lion seront portés vers l’attaque, ils courront volontiers crinière au vent (un peu comme Alain), saisissant la moindre opportunité de faire parler leur vélocité légendaire. Une petite remarque avant d’en finir avec ce signe : il y a deux ans, j’avais écrit que la femelle du Lion était la Lionnasse, comme la connasse est la femelle du blaireau, et certains lecteurs m’ont corrigé car c’était bien sûr une erreur, puisque les Lion n’ont pas de femelles, elles se sont toutes barrées depuis longtemps tellement ils puent de la gueule.

VIERGE : En 2014 comme les autres années, les natifs du signe de la Vierge ne s’en vanteront pas car ils ont peur de passer pour des fiotes. A juste titre. Marqués par la présence de Mercure au chrome et de Pluton à la catalane, les Vierges (putain j’ai envie de rire…chaque fois ça me fait le même effet…pardon…) vont devoir se bouger le fion sur le terrain, aller au farnat et arrêter de se tirer sur l’élastique en attendant le ballon sur l’aile ! Si des efforts concrets ne sont pas accomplis dès le début de l’année, les Vierges seront envoyés en stage dans le signe du Taureau et j’aime autant vous dire, sans rentrer dans les détails, que ça va leur faire drôle ! C’est dommage de devoir en arriver là mais comme on dit il faut savoir se sortir les doigts…

BALANCE : Toujours autant portés sur la dénonciation de leur prochain (et même des suivants), les Balance profiteront en 2014 de l’alignement de Neptune avec la constellation du Patisson Commingeois (qui doit son nom à un astronome amateur de St Gaudens qui l’a découverte en 1965). Ce sera donc une année faste pour les Balance, qui ont déjà connu une telle conjonction en 1572 (année de la dénonciation des protestants et des festivités qui ont suivi lors de la St Barthélémy) et en 1942 ( année de la rafle du Veld’Hiv). Attention donc, si vous mettez une poire à un partenaire dans un regroupement soi disant sans faire exprès, si vous piquez une serviette à un collègue dans les vestiaires, si vous carottez le pichet de bière à l’apéro etc…il se trouvera toujours une Balance pour vous dénoncer, ils ne peuvent pas s’en empêcher, c’est les astres qui font ça…

SCORPION : Les Scorpions étaient déjà sournois et fourbes, mais en 2014 ils garderont aussi cette faculté morphologique de se planter la queue dans le cul du fait de l’alignement de leur constellation avec Uranus. Avoir la queue dans l’Uranus peut cependant s’avérer douloureux, même pour un Scorpion. Il faudra donc se méfier des Scorpions dans les douches après les matchs et surtout ne jamais leur tourner le dos. Mais comment les reconnaitre me direz vous ? Et bien le Scorpion est souvent tatoué pour marquer son appartenance au groupe et sa solidarité avec ses pairs, car ce qui est tatoué est à moué. En général le tatouage représente un tatou, un thermomètre ou plus rarement une bétonnière pour ceux qui bossent dans le BTP.

SAGITTAIRE : Traditionnellement le signe le plus problématique de tout le zodiaque depuis plusieurs années (voir les horoscopes 2011 et 2012 dans les archives du site), le Sagittaire est en redressement judiciaire depuis peu et de nombreux natifs de ce signe ont dû être reclassés dans d’autres signes pour 2014 mais ce reclassement lui aussi a été difficile. En effet, impossible de reclasser les Sagittaire chez les Gémeaux, ils n’ont pas le niveau, les Taureaux, les Béliers et les Scorpions qui sont des cons n’en veulent pas au prétexte que les Sagittaires foutent la merde, ne rangent rien, pètent au lit etc…Chez les Poissons c’est pas possible non plus parce que là ce sont les Sagittaires qui ne veulent pas y aller à cause de l’odeur et du froid. Ca laisse peu d’options et pour l’instant on les a mis avec les Don Quichotte au bord du canal. Question rugby, ça veux dire que l’indigence totale des Sagittaire obligera les autres à leur prêter les crampons, le short et le gel douche, si ça se trouve ils demanderont même qu’on leur passe le ballon…

Bon, voilà, maintenant tout le monde est prévenu, 2014 ça sera pas de la tarte…

Tout le monde sur le pont fin janvier pour la reprise des festivités !

Bonne et heureuse année 2014 à tous et même aux autres !

Vive le rugby et longue vie aux Malaigits !

Pierre


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 161 / 35135

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMPTE RENDU DES MATCHS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License