THE malaigits

MALAIGITS-A3XV et L’HOROSCOPE 2016 !

BEATUS NOVUS ANNUS...
dimanche 10 janvier 2016 par pierremedous

Salut à tous !

Tu es joueur ou ancienne gloire, supporter ou groupie, follower ou ami de feyssbouc, simple sympathisant ou aficionado, tu es du Gers ou d’un pays civilisé, tu es brillant ou con, tu aimes la bière ou les ratons laveurs, qui que tu sois tu es le bienvenu parmi les Malaigits car il y en a forcément un qui te ressemble et auquel tu pourras t’identifier. Surtout dans les catégories bière-Gers-con.

Bienvenu donc à vous mes bien chers frères, en ce 28ème dimanche après la pentecôte, pour célébrer le dernier compte rendu de l’année 2015 qui sera assorti comme la tradition l’exige, de l’horoscope 2016 des Malaigits qui vous aidera à guider votre existence dans les mois qui viennent.

En préambule, je souhaite préciser que depuis quelques semaines, notre structure associative connait des mutations majeures. Pardonnez-moi d’ouvrir une première parenthèse mais je sais par expérience qu’à ce stade il y en a déjà un paquet qui sont paumés, c’est souvent comme ça après la première phrase, ensuite ils s’habituent et ça va mieux : donc « structure associative » ça veut dire « le club », et « mutations majeures » ça veut pas dire que des mecs importants se cassent dans un autre club mais seulement qu’il y a des choses qui ont changé. Parenthèse refermée.

Donc ça bouge.

Sur le terrain d’abord, les Malaigits ont dû faire face à la défection en début de saison de certaines recrues qui devaient arriver de l’hémisphère sud après la coupe du monde. Il s’agissait de joueurs recrutés par Alain Risonfifuena, notre ancien soigneur natif des iles Fidjis, et qui ont préféré s’enrôler dans des équipes de bras cassés comme Toulon ou le Racing. C’est leur choix. Mais ça nous a foutu un peu dans la merde. Couplée avec une avalanche d’interventions chirurgicales prévues de longue date chez des joueurs cadre (Changement de sexe pour JC Lacrampe, greffe de testicule et pose d’implants capillaires pour Lolo, pose d’un genou bionique pour Flo etc…), sans compter tous ceux qui ont des cours de poterie, des séances de catéchisme ou de natation synchronisée le vendredi soir, le résultat est que l’équipe a dû fonctionner à effectif réduit sur les 5 derniers matchs, même si nous avons pu profiter ponctuellement de l’aide non négligeable des joueurs du club de Roques (qu’ils en soient remerciés).

Ce fut notamment le cas lors de la dernière rencontre contre A3XV, équipe rude s’il en est, et à qui nous avons pu tenir tête pendant plus de deux tiers-temps à force de vaillance et de don de soi, à l’image de Guillaume « bûchette » qui n’a eu de cesse de se jeter dans les rucks et au-delà (dans ce que la règle autorise bien sûr) pour ralentir les sorties de balle adverses mais aussi pour éventuellement récolter quelques doigts au cul dont il est très friand (encore plus que Marco). Moutous quant à lui, tenant la ligne de trois-quart à bout de bras depuis plusieurs matchs – c’est vous dire à quoi on en est réduit – a multiplié les placages comme Jésus les petits pains au lac de Tibériade, mais la comparaison s’arrête là même si à un moment il est quand même resté par terre les bras en croix…

Gros match aussi d’Helmut, qui a enfin compris qu’on pouvait essayer d’éviter l’adversaire (il a échappé à un placage en glissant et du coup ça lui a donné des idées), belle implication de Caniche dont la gestuelle n’en finit pas de faire hurler le public féminin dans les tribunes, en l’occurrence 3 sociétaires du club de crochet qui étaient venues au match pour fêter les 82 ans de la plus jeune. Elle a tellement hurlé qu’elle est morte.

Soulignons aussi le retour remarqué de Brice et Régis que nous n’avions pas eu le plaisir d’accueillir depuis longtemps. Brice a gagné énormément en puissance depuis la dernière fois grâce à un régime révolutionnaire à base de riz complet et de magrets de canard. En revanche ce qui est moins heureux c’est qu’il a laissé pousser ses cheveux mais c’est pour les besoins d’un tournage, le remake lituanien de Fanfan la Tulipe, dans lequel il joue le rôle d’un garde du roy qui dit « alerte ! à la garde ! » au début du film et qui meurt juste après, écrasé par une charrette de foin. Ces inconvénients capillaires ne guettent pas Régis, qui est chauve par choix pour ressembler à Lolo, lui qui a réussi à jouer à côté de Moutous tout le match sans faire de crise de nerf, ce que personne n’avait encore réalisé à ce jour ! A la fin du match il a déclaré « ce que j’ai fais, aucun animal ne l’aurait fait… ». Ca me rappelle quelqu’un…

En dehors du terrain, ça bouge aussi ! Les Malaigits disposent à présent de l’usage du club-house pour les repas d’après-match, et ont trouvé un traiteur qui fait la bouffe pour tout le monde à un prix raisonnable et dans des quantités plus que suffisantes. Et c’est très bon en plus. Faut-il y voir une relation de cause à effet ? En tout cas le nombre de personnes présentes aux repas a considérablement gonflé (30 de moyenne avec une pointe à 40 pour la venue de Grisolles) et l’ambiance est extrêmement sympathique, d’autant que chacun s’implique dans l’organisation de façon efficace.

D’ailleurs si on continue à rentrer de la caillasse à ce rythme, on pourra engager des extras pour le service, comme l’a proposé Helmut qui a gardé des contacts auprès des étudiantes slovaques et ukrainiennes qui ont posé pour le calendrier 2015-2016 des Malaigits (toujours disponible sur simple requête par mail, envoi anonyme et discret) et qui ne demandent qu’à se rendre utile !

Pour finir sur l’après match, rendons hommage à Dan « l’ampoule » qui gère l’apéro, Caniche qui gère les relations avec le traiteur, et Patrick qui s’occupe du pain et des Knackis Herta puisqu’il est officiellement sponsorisé par cette marque des pieds à la tête (surtout les pieds). Un petit mot enfin sur JC Lacrampe, tenu éloigné des terrains par les suites de l’opération mentionnée plus haut, et qui vient quand même faire office de cuistot tout en racontant à sa femme qu’il s’est inscrit à des cours de Pole dance le vendredi soir.

Bon, trêve de conneries, passons aux choses sérieuses ! Voici donc l’horoscope des Malaigits pour 2016, qui a la particularité d’être annuel, c’est-à-dire valable toute l’année (ça va ? Tout le monde comprend ?), de janvier à décembre et inversement.

Par ailleurs 2016 est bitextile. ça veut dire que ce sera l’année du maillot deux pièces. Et aussi qu’il y aura un 29 février, jour de la saint Auguste, et ce jour-là on ne joue pas car comme le dit l’adage populaire : « A la Saint Auguste plante des arbustes, de jouer abstiens-toi, sinon tu dégustes… »

Cette année, l’horoscope a été composé par votre serviteur, en collaboration avec l’équipe rédactionnelle de la rubrique Astrologie du magazine « Cuir et Bondage », publication à laquelle je suis resté très attaché par des liens étroits. On ne dira jamais assez à quel point ces collaborations ponctuelles donnent un salutaire coup de fouet.

C’est parti donc !

CAPRICORNE : Si tu es né entre le 22 décembre et le 20 janvier, tu es Capricorne, animal fantastique dont la tête est celle d’une chèvre et dont l’arrière s’achève par une queue de poisson. Dit comme ça, il n’y a pas matière à se la raconter parce que déjà qu’une chèvre ça pue, alors si en plus elle a une queue de poisson et qu’elle est passée un peu au soleil, bonjour le tableau, tu parles d’un animal d’appartement… En plus dans la mythologie, le Capricorne est en réalité le dieu Pan, fils d’Algipan et de la déesse Dolpic qui ont fait des conneries ensemble sans le dire à Zeus. Pour punir Algipan, Zeus le condamna à vivre dans un tube et à ne plus pouvoir s’unir avec Dolpic qu’en utilisant des préservatifs au piment d’espelette. Or, en 2016, la planète Jupiter (c’est Zeus chez les romains) sera en plein dans la constellation du Capricorne, ce qui n’arrive qu’une fois tous les 36 du mois selon le calendrier de ces connards de Mayas qui nous ont fait flipper avec leur fin du monde de merde il y a 4 ans. En conséquence, les natifs de ce signe devront s’abstenir de baiser, sous peine de mécontenter Zeus et d’être punis…ou alors qu’ils mettent un préservatif au piment d’espelette.

VERSEAU : Voilà un signe à la con dont les natifs n’ont pas lieu d’être fiers. D’ailleurs, depuis l’antiquité, les Verseaux ont toujours été des branleurs et 2016 confirmera cette tendance séculaire inscrite dans l’histoire. La preuve : l’abruti qui a pété le vase de Soisson était un Verseau, le matelot qui roupillait à la vigie du Titanic la nuit du drame était un Verseau. Le plombier qui a oublié de rebrancher l’eau du circuit de refroidissement à Tchernobyl aussi. Cette année se sera pire parce que Mercure sera alignée avec Uranus dans l’axe de la constellation du Verseau et là, là…c’est vraiment la merde. Donc sur un plan sportif, on ne peut que conseiller aux Verseaux de ne pas toucher au ballon, de ne prendre aucune initiative, de ne même pas remplir les bidons ni toucher au réglage de la douche (surtout pas !). Sur un plan affectif, en revanche, ce sera plutôt bon, les Verseaux auront beaucoup de sex-appeal mais du coup ils devront faire gaffe de ne pas prendre le jus.

POISSONS : J’ai le regret de vous annoncer que les Poissons vivent peut-être leur dernière année dans le zodiaque. C’est malheureux mais à force de faire des conneries ils vont sans doute se faire virer. C’est ce qui a failli arriver aux Sagittaires par le passé (les lecteurs assidus de cette rubrique s’en souviennent) à cause de problèmes de partie communes mal entretenues et du bruit. C’est pas passé loin… Maintenant ce sont les Poissons qui déconnent. Le mois dernier ils sont allés foutre le bordel dans la constellation d’Andromède (ils ont pété des trucs, ils ont piqué une comète…) et avant ça ils ont mis le souk dans une soirée dans la constellation de Cassiopée (rien de méchant, deux-trois mains au cul, quelques bouffes mais ça la fout mal…). Le problème c’est que ces constellations ne sont pas dans le zodiaque et du coup les assurances ne vont pas jouer, en plus c’est la réputation de tous les signes qui en prend un coup. En même temps c’est pas étonnant, les natifs du Poisson sont des casse-couilles et des chieurs. Sur le terrain c’est pareil et en 2016 ce sera la même chose parce qu’en plus Mercure sera en plein dans l’axe de la constellation du Lapin sucé, ce qui augmente les risques ! Donc en 2016 les Poissons continueront à faire chier le monde, à montrer leur cul à la fenêtre ou à piquer les slibards dans les vestiaires. Sur un plan affectif, ils continueront à rentrer bourrés les soirs de match et à devoir s’expliquer avec leur femme, au matin, sur la présence du canari explosé dans le presse-agrumes alors qu’ils avaient cru se faire un jus de citron la veille…

BELIER : Le nom Bélier vient du vieux français « Belin », ce qui explique qu’on le déguste encore de nos jours à l’apéritif. Sinon le Bélier est un animal fort sympathique mais qui ne respire pas l’intelligence. Si vous regardez un Bélier dans les yeux qu’y voyez-vous ? Rien. Si vous lui demandez qui a composé la symphonie du nouveau monde, il vous répondra « le nouveau monde » alors que c’est Dvorak. C’est vous dire s’il est con. A l’état sauvage le Bélier s’emboite dans la Moutonne, appelée aussi la Brebis si vous êtes intimes. Dans cette position le Bélier bêle, alors que la Belette belotte, mais on n’en a jamais entendu aucune. Aux Malaigits on a eu des Béliers qui ont joué au centre (non pas Moutous, lui il est Pintade ascendant Gerbille) et franchement ils étaient bons en défense, par contre ils attrapaient pas un ballon. Après c’est vrai que c’est difficile d’attraper une passe quand tu es tout le temps à 4 pattes… En bref, si vous êtes natif du Bélier, vous avez forcément un QI très inférieur à la moyenne et aucune aptitude pour le jeu de main, donc contentez-vous d’aller à la corne.

TAUREAU : Le Taureau est un signe terrestre, profondément ancré dans le terroir, dans la ruralité et la vie pastorale. Les natifs de ce signe sont plutôt des pécores qui sentent la vache malade, ont une haleine de poney et qui fument des maïs (et pas du maïs, ça c’est les hippies), arborant un duvet râpeux qui dépasse des oreilles à l’intérieur desquelles grouille tout un écosystème de miasmes divers sautillant mollement parmi les poils englués de cire. Et oui, ça fait rêver. Certains Malaigits sont des Taureaux, on les reconnait lorsqu’ils ouvrent leur sac en arrivant dans les vestiaires les jours de match : si un Ragondin adulte s’en échappe, poursuivi par un Putois, dans une odeur mêlant les senteurs de crampons pas lavés, de chaussettes putréfiées et de slibard fermenté, vous êtes en présence d’un Taureau. Pour 2016, peu de changement pour les natifs de ce signe : sur un plan sportif, ils continueront à jouer à l’aile pour les raisons évidentes qui viennent d’être exposées, et sur un plan affectif, ils feront de belles rencontres en visitant les zoos et les parcs animaliers.

GEMEAUX : Les Gémeaux sont tellement lumineux qu’en 2016 cette constellation va sans doute éclipser le soleil, à l’image des natifs de ce signe qui éclipsent les représentants du reste du zodiaque chaque fois qu’ils entrent sur le terrain. Si vous vous trouvez en présence d’un Gémeaux, prosternez-vous. Si vous contrariez un Gémeaux, courrez vous jeter sous le Hendaye-Vintimille ça sera mieux pour vous…N’adressez la parole à un Gémeaux que si vous avez une bonne mutuelle. D’ailleurs c’est un Gémeaux qui a formé Chuck Norris. Donc en 2016, les Gémeaux continueront à éclairer le monde de leur grâce et de leur infinie sagesse, ils seront les Kim Jong Sun du zodiaque, à la fois craints et adulés, et chaque signe devra leur verser une dîme pour continuer à exercer. Si vous êtes natif de ce signe, voilà vos projets pour 2016 : Résoudre le conflit Israelo-palestinien, réaliser le premier voyage habité sur Mars avec un C15 ou traiter Teddy Riner de fiotte.

CANCER : Bizarrement, les natifs du Cancer sont dans un signe d’eau, alors qu’ils ne l’aiment pas du tout. La vie est parfois mal faite. Beaucoup auraient sans doute préféré naitre sous le signe du Ricard ou de la 1664…Vous l’aurez compris les natifs de ce signe sont des arsouilles mais ce n’est pas de leur faute mais plutôt de celle des astronomes de l’antiquité qui ont donné des noms évocateurs aux étoiles de la constellation, qu’on en juge : Olivès, Pastisus, Suzar et Apéricum. Comment voulez-vous faire autre chose que des ivrognes avec ça ? Oui mais voilà, en 2016 la constellation du Cancer va croiser celle du Doliprane. Du coup ça s’annule. Et donc en 2016 les Cancers vont perdre le goût de la picole et se mettre à la Volvic. Tous. Au revoir le sky-coca, bonjour le Contrex-fraise. Du coup, sur le terrain ils verront enfin le ballon et cesseront d’être des boulets pour l’équipe. Côté cœur, ça ira mieux car à défaut d’être beaux, ils auront une haleine plus avenante et c’est quand même important.

LION : Les Lions, eux, puent de la gueule car ils mangent trop de gibier et pas assez de fruits et légumes. Et ils ont des coupes de cheveux merdiques (la crinière façon Tina Turner de toute manière ça va à personne). Sur le terrain ils seront tout aussi voraces qu’à table et cela les amènera à bouffer des 3 contre 1. Dit comme ça, beaucoup d’entre vous peuvent se demander s’ils ne sont pas Lions (certains vont même devoir vérifier sur leur carte d’identité…). Donc en 2016 les problèmes de surcharge pondérale des natifs de ce signe ne seront pas près d’être résolus, c’est la faute de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire, qui va s’aligner avec cette constellation. Sur le plan amoureux, vos rondeurs plairont beaucoup aux veuves du 3ème âge qui cherchent confort et protection. En revanche vous laisserez indifférentes les top models tchèques de 19 ans qui préfèrent les mecs beaux et riches. On ne peut pas plaire à tous le monde.

VIERGE : La constellation de la Vierge porte ce nom car elle a la forme d’un pénis. C’est l’astronome romain Oscaro Poincum qui la baptisée ainsi alors que jusque-là on l’appelait la constellation du Tabouret. Les natifs de la Vierge (notez au passage la contradiction dans les termes) seront besogneux et appliqués sur le terrain, mais leurs efforts seront vains car ils resteront mauvais comme des cochons. Après les matchs victorieux, les natifs de la Vierge seront sacrifiés pour remercier les dieux. En cas de défaite ils seront offerts aux vainqueurs qui pourront les consommer sur place ou les emporter pour plus tard. Côté cœur, les Vierges se rapprocheront des Taureaux et des Béliers qui se feront un plaisir de s’occuper de leur cas. Si vous êtes de ce signe et que cet horoscope ne vous convient pas, vous pouvez demander un changement de signe (mais on sait pas où on tombe) ou vous rabattre sur l’horoscope chinois ou celui de ces cons de Mayas qui vont encore vous prédire que tout le monde va crever en 2028 ou en 3152.

BALANCE : Nom commun féminin. Synonyme : Délateur, faux-jeton, cafard, salope, donneuse, mouchard, rapporteur, traître. Le natif de ce signe est un opportuniste qui aime dénoncer son prochain. Sur le terrain il a tendance à fayoter avec l’arbitre, à essayer de l’inciter à regarder de plus près les agissements du 5 adverse qui fait le tour sans arrêt ou du 6 qui met des tartines dans les rucks. Lorsque l’arbitre finit par mettre le 5 à 10 mètres il sourit d’un air fourbe et ricane…bref, les Balance jouent souvent demi de mêlée. La Balance est un signe d’air, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils n’en manquent pas et qu’ils sont gonflés. Mais 2016 sera pour eux une année charnière car l’alignement de Mars et d’Uranus avec la constellation du Rat crevé les amènera à prendre du recul et à réfléchir à leur attitude. 2016 sera l’année de la rédemption, de la fin des provocations gratuites, des tirages de maillot et des doigts au cul (pratique récurrente chez les Malaigits vous le constatez, ce qui commence à se savoir d’ailleurs). En 2016 les Balances vont devenir des agneaux. Du coup l’an prochain on les mettra chez les Béliers, c’est plus logique.

SCORPION : Cette constellation est symbolisée par un arthropode exotique et nuisible qui a une queue puissante et recourbée, mais ce n’est pas pour autant le cas des natifs de ce signe. Au contraire, si on voulait trouver un animal qui représente bien les types nés entre le 23 octobre et le 22 novembre on choisirait plutôt un Cochon truffier ou un Dindon. Moi je vois d’un bon œil qu’on rebaptise le signe. Les « natifs du Dindon » ça sonne mieux et ça se rapproche plus de leur silhouette et de la démarche qu’ils ont sur le terrain. En 2016 les Malaigits Scorpions seront peu mobiles, empruntés dans leur replacement défensif, en attaque ils y verront aussi clair que Gilbert Montagné lisant la Dépêche à travers une planche de contreplaqué. Côté cœur, leur démarche chaloupée pourra séduire toutes celles qui ont la nostalgie de l’allure de John Travolta dans « la fièvre du samedi soir » mais elles déchanteront quand elles les verront danser sur « la fille du bédouin ». Bref l’horoscope des Scorpions est tellement nul qu’on va dégager quelques places chez les Gémeaux pour accueillir les plus sinistrés, mais ce n’est que temporaire hein !

SAGITTAIRE : Le Sagittaire est le plus souvent représenté par l’animal mythique du Centaure, créature grecque mi-cheval, mi-homme. En réalité c’est un centaure ailé mais qui tire à l’arc. D’autres le décrivent comme un archer mi-Centaure mi-molette avec des jantes alu et des échappements chromés. En fait c’est un peu confus et personne ne sait trop à quoi ça ressemble. Si vous en voyez un prenez le en photo comme ça on sera fixé. Dans la mythologie grecque, le Sagittaire se nomme Crotos (ce qui veut dire étron en grec) fils de Pan (le Capricorne qui fait du bruit). Dans le zodiaque c’est un signe de feu, ce qui a de quoi surprendre quand on connait certains natifs de ce signe qui ne sont pas des lumières… En 2016, les Sagittaires devront faire preuve de persévérance dans ce qu’ils entreprendront car les résultats ne seront pas facilement acquis compte tenu de leurs faibles capacités intellectuelles et de leur physique ingrat. Pour les Sagittaires qui jouent première ligne on ne verra pas la différence avec les autres joueurs car tous les piliers ont des physiques pas faciles, mais pour ceux qui jouent derrière ce sera plus dur car ils devront subir les moqueries des autres qui sont plus beaux.

Voilà pour l’horoscope !

Bon, au final 2016 s’annonce donc plutôt bien pour les Malaigits, quel que soit leur signe astrologique !

Bonne année à tous et à très bientôt sur le pré !

Pierre


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 173 / 35135

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMPTE RENDU DES MATCHS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License