THE malaigits

MALAIGITS-VERFEIL

Timbalas é caramèls
samedi 14 janvier 2017 par pierremedous

Cette fois, c’est à moi de m’y coller ! Hé oui votre écrivain public à la plume fleurie (et pas que) s’étant absenté pour de sombres raisons (on y reviendra), il me revient la lourde tâche de vous conter la dernière campagne des valeureux malaigits pour défendre leur petit jardin intime face aux estrangers venus de Verfouille.

Je ne vais pas vous mentir, mon style sera plus direct, moins imagé et plus franc ! Je souhaite m’adresser à vous les Malaigits d’en bas ! Je suis votre prophète de l’anti-système (de jeu) ! Suivez moi mes frères et je vous rappelle que si la vie avait un sens, nous irions dans l’autre.

Bref, le match fut … bien. Pour résumer, les Malaigits n’ont pas du tout abusé de la présence de jeunes dans les lignes arrières. Ils ont aussi su faire preuve de galanterie moderne en rafûtant main ouverte dans la tronche la seule fille du match (si on compte pas Marco). Et enfin le match s’est terminé dans une embrassade générale, qui a failli tourner à la partouze si Didier avait pas foutu une poire sur un malentendu.

Un match digne de l’esprit de noël qui nous a tous envahit, en même temps que la gastro.

Une mention spéciale sur le demi d’ouverture du jour qui a été un véritable facilitateur de jeu contrairement au Roumegaire.

Le match s’est suivi d’un superbe repas avec au menu des galettes de riz soufflé et sa tapenade de truite, un cassoulet de quinoa bio de la ferme Tagueul, et une buche au caca.

Je souhaite maintenant prendre un peu de temps pour parler des absences remarquées ; on pourrait parler des absences passées inaperçues mais ce serait cocasse, n’est-ce pas. Et puis on parle assez souvent du Chinoir comme ça (aux dernières nouvelles il aurait été aperçu dans une rizière en train de chercher son portable sur lequel une fille à barbe rousse avait laissé des mycoses en guise de reconnaissance).

Commençons par Pierre ! Alors celui là il trouve rien de mieux que de se barrer en Argentinerie faire son Gaucho gauchiste un peu gauche (notez l’allitération en "gauch" qui est assez rare dans toute la littérature française et la literie de luxe). Et il fout le camp alors que toute la famille des Malaigits, les vieilles tantes (Caniche et le Roumegaire), les tontons pervers (La crampe et L’Irish), et les enfants (bourrés mais mineurs) sont tous réunis autour de l’arbre de Noël afin de célébrer ce moment d’amour avec du poil autour. Et tout ça pourquoi ? Manger de la bidoche (c’est tellement années 90), boire de la bière au pipi et parler un espagnol approximatif ? Et il pouvait pas aller au Pas de la Case pour ça ce cono ? En plus il aurait pu ramener un magnum de Suze, un poste radio K7 Pioneer auto-reverse et un sachet de 8kg de pipas au moins ! Bref, c’est un bel enculé et on s’en souviendra.

Buchette nous a aussi manqué ce soir là, mais c’est tout à son honneur. Non pas qu’il gêne sur le terrain (d’autres gênent et ça ne les gêne pas), mais il préparait son spectacle du nouvel an qui consistait à avaler 8kg de tripou (par la bouche) afin de se faire péter la bile et offrir une Golden shower colorée à ses invités.

Nous sommes toujours à la recherche des chaussures de Knacki. Une alerte enlèvement a été diffusée chez tous les revendeurs de pâte feuilletée.

Helmut absent depuis quelques semaines maintenant finalise son oeuvre cinématographique. Pour rappel, il s’agit d’un film de charme pour toute la famille dont voici le pitch. "Une famille se rend dans un zoo pour une après-midi bucolique. Arrivés devant l’enclos de ragondins, le père trébuche et se fait une foulure de l’orteil. Un bus de jeunes filles de l’Est dénudées et rasées au niveau de la chatte arrive." Je pense que ça va faire du bruit à Cannes.

Caniche, oui oui oui oui … Ha non il était là et a déclaré : "Ta gueule". Emouvant.

Teutor (si vous savez, le mec qui ressemble à Pottoka) n’a pas voulu se présenter au match, car il n’était pas assez saoul et ne voulait pas qu’on se moque de lui. Je crains qu’il ait du mal pour récupérer son poste au vu de la prestation magistrale de son suppléant.

Jano était là tout en étant pas là transparent, et pourtant son 10 l’a cherché tout le match pour le faire briller. J’aurais moins perdu de temps si je lui avais frotté le crâne avec un epeau de siamois.

Enfin, Marco a brillé par son absence lors de la bagarre générale : faut il y voir de la peur ou plus effrayant un basculement dans le radicalisme bouddhiste ? Je propose qu’il soit fiché B, pas comme Bouddha, mais comme GROSSE BITE.

Voilà, j’oublie certains gens et c’est pas plus mal.

Au plaisir de se croiser dans l’antenne aveyronnaise de la fistinière, Moutous


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 59 / 35135

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMPTE RENDU DES MATCHS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License