THE malaigits
COMPTE RENDU ET HOROSCOPE 2015

MALAIGITS-GRISOLLES : 2 à 2 et MALAIGITS-ST JORY : 2 à 4

CONTINUAM LA SAISUN
vendredi 9 janvier 2015 par pierremedous

Salut à tous ! Voici donc le dernier compte rendu de l’année, à travers lequel vous allez découvrir non seulement de quelle façon les Malaigits ont perdu leur ultime match de 2014, mais aussi de quelle façon vous allez devoir mener votre existence l’an prochain grâce à l’horoscope de l’année.

Un mot cependant, avant de démarrer, pour justifier l’absence de compte rendu pour les deux derniers matchs :

N’étant pas présent lors du match nul (au niveau du score) entre les Malaigits et les Engranieros de Grisolles (2 – 2), je n’ai pas pu en rédiger le compte rendu…Et comme mon suppléant Moutous n’était pas là non plus (on lui a fait une coloscopie avec un drone dans le fion), il n’y a rien eu. On comptait sur Helmut pour s’en charger mais il devait recouvrir de mosaïque le bas de caisse du C15 de son oncle qui trouve que ça fait classe, surtout avec les poutres apparentes et la tête de marcassin à l’intérieur. Et comme aucun des incultes qui étaient présents ce jour-là n’est capable d’aligner trois mots sans se faire une entorse du poignet et 12 fautes d’orthographe, on n’en saura pas plus sur ce match.

Pour celui d’avant contre Pasteur j’étais là, mais j’avais pas envie. Et je vous emmerde.

Bref, vendredi dernier, contre St Jory, nous étions trop peu, et ce n’est que grâce à l’apport de 3 jeunes du club de Roques que nous avons pu atteindre l’effectif de 17. Insuffisant au niveau du nombre, cet effectif ne le fut pas qualitativement puisque si on excepte la contracture au cul de Guillaume avant le coup d’envoi (prétexte pour montrer ses fesses et demander un massage, voire un doigt) et le gros orteil écrasé de Marco dans les premières minutes du match, tout le monde a été opérationnel et performant, bien que St Jory nous ait soumis à une emprise collective implacable…

A la décharge de l’équipe (c’est là où on jette les vieux journaux sportifs), nous avons en ce moment de nombreux blessés, dont Flo qui était présent au bord de la touche avec son déambulateur qu’il ne peut pas lâcher depuis qu’il a subi son arrachement des croisés-latéraux du genou jusqu’à l’omoplate. Si tout va bien, il pourra reprendre le ski de bosses dès février et le base jump en avril.

Un retour à noter ce vendredi, celui de « M.A.S.H. » Ferry, remis de la greffe du genou qu’il a subi en juin, et dont le donneur, un Orang-Outang de Bornéo prénommé Bom-Bom avait été victime d’un accident de moto. Tout à l’air de bien fonctionner, le genou a tenu tout le match ! Seul détail amusant, dès le coup de sifflet final, notre camarade a grimpé en haut d‘un pylône d’éclairage du stade et ce n’est qu’après de longues palabres et plusieurs bananes lancées en l’air qu’il a bien voulu descendre pour rejoindre les douches.

S’agissant du match, il fut rude et les valeureux Malaigits ont courbé l’échine sous les coups de boutoir de nos adversaires qui étaient plus puissants ! Deux essais au compteur cependant, à mettre à l’actif d’Olive pour l’un d’entre eux, notre camarade était d’ailleurs un peu partagé entre deux équipes chères à son cœur : St Jory, son club formateur et qui lui fournit un magnifique 4x4 de fonction en plus des produits fortifiants introuvables dans les pays civilisés, et les Malaigits qui le rétribuent à hauteur de 20 000 euros par match, plus des porte-clefs et des tours de manège gratuits. Si on ajoute à ça le contrat publicitaire qu’il détient depuis 8 ans avec les huiles PUGET (« De la PUGET, hiver comme été, et à toute heure de la journée ! » comme dit la pub), on se dit qu’on aura du mal à s’aligner au mercato.

Le premier essai fut un modèle de rugby champagne, et c’est Marco « Bifteck » qui l’inscrivit à la 26ème minute de jeu (ça c’est pas sûr, on va vérifier avec le GPS qu’on lui a implanté dans le sein gauche), à la conclusion d’une action initiée par lui-même, terminée par lui-même, sans qu’il y ait la moindre passe, ni le moindre crochet, ni même la plus petite tentative d’esquive de la part de notre camarade qui reste comme chacun sait un farouche adepte de la ligne droite en toute occasion. On a cependant frôlé l’irréparable quand Marco, arrivé dans l’en-but, et surpris de cette percée de 30 mètres, a pratiquement oublié d’aplatir ! Que voulez-vous, quand on est tellement vif et puissant, les limites du terrain deviennent trop étroites et ne sont plus à la mesure du talent qui se dégage sur chaque action…Pour éviter à Marco ce genre de problème à l’avenir, il faudrait qu’on joue sur un parking d’hypermarché ou sur les pistes à Blagnac, avec un en-but à Colomiers et un autre à Cornebarrieu.

Finalement, en dépit de ces difficultés dans le jeu, tout s’est très bien passé, y compris pour la Bûchette (Guillaume) qui ne s’est pas du tout ressenti de sa douleur au cul. Par contre, si ce petit manège doit se reproduire, je souhaiterais qu’on tire au sort celui qui doit lui prodiguer des soins ciblés parce que j’aime autant vous dire que je l’ai fait une fois mais que je préfèrerais que ça tourne…

Doit-on y voir un lien, mais après le match, Guillaume et Marco se sont isolés pour prendre leur douche à part des autres (longuement), et sont apparus au moment de quitter les vestiaires, un sourire béat aux lèvres, les pommettes rosées et les cheveux en bataille ! Je laisse à chacun le soin de conclure…

Merci aux trois petits jeunes du club de Roques qui sont venus nous prêter main-forte et aussi merci à Stéphane « L’Indien » d’être sorti de sa réserve pour endosser le numéro 10 avec brio.

La soirée s’est achevée par un repas au club-house, mais celui-ci fut précédé d’un pré-apéritif à base de Champagne, partagé dans la moiteur conviviale des vestiaires ! L’Irlandais avait pour l’occasion puisé dans son immense réserve personnelle de boissons régionales aromatisées pour nous faire goûter du « Chouchen » (c’est pas sûr que ça s’écrive comme ça…), breuvage « naturel » à base de miel fait par des abeilles alcooliques en réinsertion par le travail dans des ruches expérimentales près de Quimperlé. Sommé de renouveler ses références, Moutous avait amené du Kriter à la place de la Suze, mais on l’a pas bu parce que les mecs ont pensé qu’il avait mis de la Suze dans une bouteille de Kriter, avec du Paic pour faire la mousse. Par ailleurs, lors du repas, des idées géniales ont fusé pour le tournoi du mois de juin :

-  Pour le repas, on hésite encore entre un estoufet de haricots (idéal fin juin quand il fait bien chaud), une paella (Marco va y réfléchir), ou un aligot-fouasse (dans un style plus léger).
-  Moutous et l’Irlandais proposent de ponctuer les rencontres de la façon suivante : Sonnerie de Cor de chasse (début des matchs), coup de fusil (mi-temps) et meute de chien (fin des matchs).
-  Les Malaigits en charge de l’organisation du tournoi pourraient être revêtus de vestes de treillis et de cartouchières, et se coiffer d’une moumoute en poils rappelant le gros gibier.
-  Nom possible pour le tournoi : « La Battue des Malaigits ! » Comme on peut en juger, le niveau monte, et il ira crescendo d’ici le mois de juin !

Ceci étant dit, voici venu le moment que beaucoup d’entre vous attendent depuis des mois : l’horoscope 2015 des Malaigit !

Ayant reçu depuis des années quantité de lettres (et d’imayl comme on dit maintenant) pour me demander les raisons pour lesquelles nous perpétuons cette tradition de l’horoscope, et aussi quelles sont mes compétences réelles en la matière, je tenais à donner un certain nombre d’informations sur le sujet.

Tout d’abord, la tradition de l’horoscope annuel chez les Malaigits vient en fait du souhait conjoint de mon prédécesseur et Maître Fernand et de moi-même, de remettre au goût du jour de vieilles pratiques ancestrales dont nous avions découvert l’existence un soir que nous faisions des recherches dans les archives des Maloygits, lesquelles sont cachées dans un lieu tenu secret dont seuls Fernand, le Président et moi connaissons l’emplacement. Ainsi donc, Fernand et moi consultions les anciens grimoires des Maloygits, à la lueur vacillante d’une bougie, tandis que le vent hurlait au dehors dans la lande désolée, quand nous sommes tombés sur un parchemin décrivant en détail les modalités de préparation d’avant-match qu’utilisaient nos ancêtres au 15ème siècle ! Selon ces écrits, vers 1450, sous le capitanat du fondateur du club, Geoffroy Haupied de Puig Smataing, les Maloygits avaient pour habitude de consulter les astres pour savoir si l’issue de la partie leur serait favorable. Parmi les pratiques frustes et grossières de ces hommes simples, il y avait celle qui consistait à pisser autour du terrain et à interpréter la forme que prenait la fumée en s’élevant dans l’air glacé de l’hiver…Selon la configuration astrale du moment, on en déduisait la tactique à adopter ! Il est d’ailleurs amusant de constater que plusieurs siècles après, sans qu’on dise rien, cette tradition perdure, même si quand JC ou Didier pissent avant le match on n’en déduit plus rien sinon qu’ils ont abusé de la 1664 !

Voilà pour l’origine de la tradition.

Pour ce qui est de mes compétences en la matière, je signale amicalement que je ne demande pas aux mecs qui lancent en touche s’ils ont un BTS Pizzas, ou à ceux qui font les renvois s’ils ont un diplôme de tir de précision ! Donc restons-en là si vous voulez bien et chacun sa merde. En plus, comme chaque année, l’horoscope est rédigé en partenariat avec des spécialistes, en l’occurrence la revue « Etoile des neiges », le magazine du montagnard astrologue.

Allons-y donc.

CAPRICORNE : En 2015, les natifs de ce signe continueront de boire, essentiellement pour oublier qu’ils ont des cornes et qu’ils puent le bouc. L’alignement de Mars et de Bounty dans la constellation du Grand Ragondin n’arrangera rien et les Capricornes devront à tout prix éviter les relations sociales, y compris sexuelles. L’idéal serait qu’ils aillent tous vivre sur une île. Isolée et déserte si possible. Sur le terrain, il serait souhaitable qu’ils jouent à l’aile et qu’on les y laisse sans leur filer le ballon.

VERSEAU : Contrairement à ce que le nom de leur signe pourrait laisser croire, les natifs du Verseau (les Versolitaires) n’aimeront pas plus l’eau en 2015 qu’en 2014. Ils partagent cette caractéristique avec les Capricornes cités précédemment, ce qui fait qu’au moins un sixième du zodiaque est concerné par l’alcoolisme. On pourrait d’ailleurs rebaptiser ces constellations avec des noms de boissons : le signe de la Suze ou le signe du Cinzano par exemple, on serait plus près de la réalité. Sur le plan de la santé, les Versolitaires auront le cul qui pique.

POISSONS : Comme toutes les constellations du zodiaque, celle des Poissons est constituée d’étoiles dont les noms sont évocateurs et révèlent le caractère de ceux qui sont nés sous ce signe, en fonction du décan : La Tanche (vous risquez de passer pour un con), le Barbeau (vous aurez tendance à faire le malin, faites attention), le Maquereau (réfrénez vos tendances machistes), le Mérou (évitez une exposition prolongée au soleil, car trop chauffée, la peau de Mérou pète) et le Thon (envisagez d’entrer au couvent ou pensez à la chirurgie esthétique).

BELIER : Les Béliers sont des cons. C’est pas de leur faute, c’est le signe qui veut ça et c’est immuable d’une année sur l’autre…On comprendrait que ça tourne un peu, que la connerie se répartisse un peu partout afin que ce ne soit pas toujours les mêmes qui soient invités à des diners pour qu’on se foute de leur gueule par exemple…mais non, c’est toujours les Béliers…On raconte même que certains Béliers auraient échoué à des examens d’urine. Amour : vous rencontrerez une Bélière avec qui vous ferez des Bélions.

TAUREAU : « Ce Taureau quand même, quel homme ! » disait la Vache qui rit en rajustant ses bas et en remettant son soutien-gorge au fond de l’étable, tandis que son amant allumait une Marlboro…Et c’est vrai que sur un plan sexuel, les natifs de ce signe seront à la hauteur de leur réputation en 2015 : maman va avoir du mal à suivre le rythme et du coup (c’est le cas de le dire) elle cherchera à balancer dans le canal les palettes de Viagra que vous avez acheté en promo au Pas de la Case. Sur un plan rugbystique, n’importunez pas les femmes de vos camarades de vestiaire au risque de vous retrouver au fond du canal, à côté du Viagra, avec une gamate de béton aux pieds.

GEMEAUX : Ce signe rayonne sur le zodiaque, il est un phare dans la nuit, une lumière pour tous ceux qui cherchent leur voie en ce bas monde ! Gandhi, l’Abbé Pierre, Nelson Mandela et Luke Skywalker étaient Gémeaux, fils et petits-fils de Gémeaux ! (Ah merde ça veut dire que Dark Vador était Gémeaux…).En plus les Gémeaux font tout en double : deux fois plus de passes, deux fois plus de percées, deux fois plus de ballons captés en touche, deux fois plus d’altruisme et de don de soi…En clair, sans les Gémeaux on ne pourrait pas jouer au rugby ni sauver la princesse Leia.

CANCER : Le soleil traverse le Cancer entre le 21 juin et le 22 juillet, mais il ne s’arrête jamais car les routes de ce signe ne sont pas équipées d’aires de repos avec des chiottes, et on y bouffe mal. La planète associée à ce signe est la Lune, d’où la propension marquée des natifs de ce signe à montrer leur cul à tout propos. Certains Malaigits sont de ce signe, et chacun les aura reconnus…Sur le terrain, les Cancer n’auront pas de cul en revanche, et il vaudrait mieux qu’ils s’abstiennent de jouer au Rugby au profit d’activités plus calmes comme la couture, la broderie ou le gonflage des ballons. Santé : en 2015 vous serez sujets aux coups de froid que vous devrez traiter à l’aide de bains de siège fréquents.

LION : Santé : n’abusez pas des aliments riches, pas plus de trois Antilopes par jour (sans mayo), un ou deux Phacochères et quelques panous-panous. Travail : ne faites pas le forcing. Akuna-matata. Oungawa-timba-mangani comme disait Tarzan pour expliquer à Cheetah qu’il n’y avait plus de Sprite au frigo. Amour : Timba-mangani-oungawa, comme disait Tarzan à l’éléphant Tantor pour lui expliquer qu’il fallait qu’il arrête de bouffer de l’ail et qu’il se trouve une petite copine de son âge.

VIERGE : Comme chaque année, les natifs de la Vierge subiront les quolibets des natifs des autres signes qui les traiteront de fiottes, de lopes, ou de gonzesses. C’est un peu normal parce que quand quelqu’un vous dit qu’il est de la Vierge on a forcément envie de rire, sauf s’il fait 2 m et 135 kg…Ceci étant, les responsables du Zodiaque réunis à l’Institut Alain Bombart ont souhaité proposer de rebaptiser ce signe pour mettre fin à ces moqueries qui n’honorent pas l’horoscope. Quelques noms circulent pour remplacer la Vierge : Simone de Beauvoir, Bob Marley, Mickey Mouse ou Herbert Léonard. Si vous avez des propositions, envoyez-les à unnompourlavierge@zdq.com pour que les natifs de ce signe retrouvent leur dignité.

BALANCE : Signe des délateurs et des faux-jetons, cette constellation subira en 2015 l’alignement de Vénus avec Neptune et la Basilique Ste Germaine de Pibrac. Les natifs de ce signe seront encore plus fourbes et sournois, ils ralentiront les sorties de balle dans les rucks, ils enverront leurs partenaires au carton en leur faisant des passes de merde, ils mettront des doigts au cul dans les regroupements, bref ils seront égaux à eux-mêmes mais encore plus ! Santé : n’allez pas en Suisse afin de ne pas risquer d’attraper le virus Ricola. Amour : Votre manie de foutre des doigts au cul dans les regroupements vous permettra sûrement de faire de belles rencontres qui bouleverseront votre vie amoureuse.

SCORPION : Le Scorpion est une belle saloperie qui mérite surtout de finir écrasé sous une godasse. Les natifs de ce signe ne sont pourtant pas responsables de leur place dans l’horoscope, mais ils doivent savoir qu’à l’instar de la vierge, il est question de remplacer ce signe par un autre qui ferait moins peur aux enfants. Les candidats sont nombreux, notamment la constellation du Verrat, celle du Putois et celle du Fox-terrier. Dans ces conditions, toutes les prévisions sont livrées sans garantie puisque s’il le faut, demain, les Scorpions seront devenus les Putois : Amour : Vous allez rencontrer Scarlett Johansson et elle va devenir folle de vous. Travail : vous allez prendre la tête d’une multinationale américaine qui fait des smartphones à la pomme. Santé : vous allez grandir de 10 cm, tout au même endroit. J’ai bien dit que c’est sans garantie.

SAGITTAIRE : Il vaut mieux Sagittaire que de dire une connerie disait Lao-Tseu, et c’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule, répondit Confucius en finissant son Berger blanc (la boisson bien sûr, pas un mec pâle qui garde des brebis) à la terrasse du café des sports à Peyrehorade. Signe préféré des philosophes chinois, le sagittaire (qui veut dire « l’archer »), est traversé par le soleil entre le 18 décembre et le 18 janvier. Le reste du temps, il est en travaux. Il fut découvert par Ptolémée alors qu’il était en vacances à Cadaquès et qu’il récupérait à grand peine d’une cuite à la sangria, allongé sur la plage : « Putain on dirait un mec à moitié cheval avec un arc, ces étoiles !! Regarde René ! », René ne répondit rien parce qu’il était encore plus rôti que lui, mais ils parvinrent quand même à retrouver le chemin du camping, se mirent au lit, et toute la nuit s’agitèrent.

Voilà, c’est fini parce qu’il n’y a que 12 signes, comme les doigts de la main ou les jours de la semaine.

L’année prochaine, le Zodiaque sera délocalisé au Camp Nou pour faire rentrer de la caillasse dans les caisses du club.

Bonne année et à très bientôt !

Vive le rugby et longue vie aux Malaigits !

Pierre


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 269 / 35135

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMPTE RENDU DES MATCHS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License