THE malaigits

MALAIGITS-QUINT

ATTAQUAM BONUM EST...
dimanche 13 novembre 2016 par pierremedous

Camarades Malaigits, oyez le compte rendu du deuxième match de la saison, disputé contre la valeureuse équipe des Pedros de QUINT !

Pour cette rencontre, les Malaigits étaient orphelins de Moutous qui se trouvait aux urgences de Purpan à la suite d’une altercation avec son épouse à propos d’une sombre histoire de liste de commissions qu’il aurait perdu ou un truc comme ça…Depuis sa chambre à l’hosto, il nous a assuré qu’il ferait attention la prochaine fois…

En tout cas il était avec nous par la pensée : Guillaume et lui ont échangé des SMS durant tout le match…
- « Ah que j’aimerais être avec vous les amis ! Plutôt que dans cette chambre minuscule, entouré d’infirmières à demi-nues qui cherchent à m’exciter avec leurs blouses trop courtes… » se plaignait notre camarade « Marco est-il bon ce soir ? A-t-il toujours cette gestuelle fluide et alerte que nous lui envions tous ? »
- « Enculé ! Bouche à sirop ! Echappé de merde ! On te chie dans les poches et on va te crever le chien ! » lui répondit amicalement Guillaume.
- « Oui tu as raison mon ami, je ne vous mérite pas…d’ailleurs pour ma pénitence je vais m’arracher la perfusion et me jeter hors de mon lit afin de tomber dans le bassin plein de pisse… » Après quelques échanges du même acabit, on a pensé que peut-être notre camarade avait été drogué pour atténuer la douleur occasionnée par l’arrachement partiel de sa couille gauche et l’enfoncement presque total de ses globes oculaires… Quoi qu’il en soit nous lui souhaitons un prompt rétablissement et on espère qu’il sera bien vite parmi nous, une fois que les produits ne feront plus effet et que sa couille aura cicatrisé.

Sur le plan du jeu, les Malaigits étaient plus de 20 sur la feuille de match, ce qui est très bien et permet à chacun de tourner, et c’est extrêmement appréciable ! C’est de cette manière que chacun pourra s’amuser… Les Malaigits ont assez rapidement pris la mesure d’une équipe de QUINT solide, joueuse, mais avec moins de profondeur de banc que nous. Et pourtant il y avait des éclopés bien présents au bord du terrain pour « voir et complimenter » cette belle équipe comme disait Pierre Salviac à l’époque des Sella et des Lescarboura… Patrick, Jean-Marc, Sébastien et Guillaume notamment, sans oublier notre vénérable Fernand qui a déclaré cette semaine dans l’équipe : « Quand je vois le niveau atteint cette saison par les Malaigits, je me dis que cette équipe n’est plus à sa place en rugby loisir et qu’il faudrait viser plus haut… ».

Impossible de citer tous les faits de jeu remarquables qui ont émaillé la rencontre mais on se doit de saluer la capacité de l’équipe à enchainer de nombreux temps de jeu avec des avants conquérants et des arrières adroits et perforants comme jamais ! Six essais à la clef pour trois encaissés, le dernier à l’issue d’une action de classe mondiale initiée par notre Président qui s’est engouffré dans un intervalle juste avant la sirène, délivrant un sublime « off load » pour…le centre adverse qui s’en fut sous les poteaux, ravi de l’aubaine… On ne tiendra pas rigueur de cette maladresse à notre Président démocratiquement coopté à vie, car ce qui précédait était splendide et on peut émettre l’hypothèse que c’est grisé par cette action d’éclat que notre camarade a tenté ce geste de niveau mondial ! Face aux nombreuses insultes dont il fut cependant l’objet dès le coup de sifflet final, notre chef s’est défendu en faisant remarquer avec fair play que 5 minutes avant, un de nos jeunes Malaigits avait échappé le ballon dans l’en-but adverse au moment de marquer ! En effet, et si je ne cite pas le coupable c’est parce que c’était trop loin et il courrait trop vite…du coup je ne l’ai pas reconnu ! Je lance donc un appel à témoin pour identifier ce gredin : Qui a vendangé vilainement un essai à la 54ème minute ? 1) Nico 2) Arnaud 3) Louis 4) Jano (je sais que c’est pas Jano mais j’aime bien distiller la suspicion, il en reste toujours quelque chose). Rappelons que dans les statuts des Malaigits, il est prévu une amende de 50 000 euros pour tout essai vendangé dans l’en-but.

Bruno TEUTORT (oui, c’est un surnom ridicule mais c’est celui qu’il a choisi alors ne vous moquez pas, c’est comme ça que sa nourrice bayonnaise l’appelait quand il était petit) s’est illustré durant tout le match, ne présentant aucune séquelle de son KO de Labarthe. A ce sujet, je remercie tous ceux qui se sont occupé de lui ce jour là et qui ont promis de ne rien révéler des propos vaseux que notre camarade a tenu alors qu’il était dans un état second. Merci notamment de n’avoir rien ébruité de cette Nadège de St Pée sur Nivelle dont le tour de poitrine semble avoir beaucoup ému notre camarade le jour de ses 14 ans alors qu’il avait dit à sa mère qu’il allait bosser de l’anglais avec un pote. Il faut toujours respecter le jardin secret des gens…

Soulignons l’arrivée dans nos rangs d’une nouvelle recrue : Arnaud, à qui on souhaite la bienvenue dans la confrérie, et qui n’a pas semblé choqué par le niveau intellectuel très bas de l’ensemble du groupe, mais il est vrai qu’il bosse quotidiennement avec Guillaume et Marco, donc il est habitué. Très bonne prestation de sa part sur le terrain d’ailleurs, et s’il revient il aura droit à une bise de notre marraine Angelina, ou de Didier si elle n’est pas là. Première apparition officielle également de Ludo LE GROS sous le maillot des Malaigits (ce surnom je ne m’y fais pas…), qui a fait lui aussi une excellente prestation mais qui doit prendre conscience que s’il veut que je parle de lui dans les compte-rendu, le surnom ne suffira pas, il va falloir aussi faire des conneries (chier des surnombres, s’entraver en essayant de crocheter par exemple…). Certains y arrivent très bien et du coup ils ont une exposition médiatique supérieure et les gens les reconnaissent dans la rue : « Regarde chérie, c’est JC des Malaigits ! Tu sais celui qui a toujours des crampes ! Kévin a son poster dans la chambre ! » Ou « Mr Knacky ! Mr Knacky ! C’est vrai que vous êtes nés aux Iles Samoa ?” Pour ceux qui se demandent d’où vient cette remarque, rappelons nous de ce match à Grisolles il y a deux ans, lorsque Patrick-knacky est allé percuter seul ce joueur de 147 kg, et qu’il a rebondi en touche comme une merde. Lorsqu’il s’est relevé, il a gueulé que personne n’était venu au soutien ! Ce qui était vrai. Pour deux raisons :
-  D’abord parce qu’on en s’attendait pas à ce qu’il relance de son en-but seul contre huit.
-  Ensuite parce qu’une fois le choc consommé, on ne pouvait plus intervenir tellement on riait. Et comme les mecs de Grisolles riaient aussi, ils n’ont même pas pu profiter de l’occasion pour marquer… Ce jour là, on a réalisé que Patrick avait un style de jeu très direct, comme les hommes du Pacifique, qui recherchent le défi physique, et il nous avait alors révélé qu’il était samoan par son beau-frère.

Patrick n’est pas le premier Malaigit originaire de cette aire géographique ! Avant lui il y a eu Alain Risonfifuena, fijien de naissance et toulousain d’adoption, qui fut longtemps notre druide-soigneur du temps où il nous approvisionnait en fortifiant au Polonium 210 issu des stocks de l’ancienne URSS. Plus près de nous il y eut LOLO le treiziste, dont un ancêtre est arrivé des Samoa (lui aussi) en pirogue en remontant la Garonne puis le Tarn, et qui venait souvent jouer avec son pagne traditionnel immatriculé 81. Chers Lolo et Il Dottore, revenez ! Vous nous manquez !

Trente personnes sont restées manger, et ont fait honneur à l’excellent repas fourni par notre traiteur habituel ! Comme d’habitude, merci à tous de participer à l’après-match (préparation de l’apéro, de la table, de la bouffe, vaisselle, rangement etc…), tout se passe bien car chacun fait sa part et il faut que ça continue !

Avant de se séparer, quelques brèves issues de la rubrique « vie du club » :

-  Lionel HELMUT, photographe attitré du club, mais aussi passionné de carrelage, cherche à se procurer de la faïence bleue EDF et jaune pisse pour recouvrir sa terrasse et son séjour aux couleurs des Malaigits. Bon, il n’en a pas encore parlé à sa femme mais il va le faire…En attendant, si vous connaissez des gens qui ont des stocks dans ces coloris appelez directement sa femme au 06 54 12 36 98. Merci pour lui.
-  Le bureau signale comme chaque début de saison que les fringues trouvées dans les vestiaires après les matchs devront être réclamées avant le 20 novembre. Après, elles seront brûlées car l’odeur ne permettra pas de les garder plus longtemps et aussi parce que la préfecture nous a déjà envoyé deux mises en demeure. Il s’agit de 5 slibards dont un souillé, de 17 chaussettes longuement portées, d’un porte-jarretelle noir, d’un bustier en latex avec une étiquette irlandaise (sic) et d’un bas de contention.
-  Caniche vend son abonnement au « Chien chic » valable pour un toilettage par semaine, plus des soins anti-puces. Lui il ne s’en sert plus car il perd ses poils. Prix à débattre.
-  Guillaume BUCHETTE propose ses services de modèle bénévole à tous ceux qui voudraient prendre son cul en photo. Il est disponible pour des séances le samedi après-midi, ou le mardi soir quand sa femme est à son cours de yoga. Possibilité de pose double avec JC en prévenant à l’avance. Il fera pas payer, il le fait pour l’art et parce qu’il adore ça.

Bon, voilà pour cette fois ! Rendez-vous vendredi à Roques pour la réception de Grisolles !

Vive le rugby et longue vie aux Malaigits !

Pierre


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 85 / 35135

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site COMPTE RENDU DES MATCHS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License